Démographie

Les marchés libres pour désamorcer la « bombe démographique » ?

Il est actuellement difficile d’échapper au débat national sur « la durabilité ». Quelles mesures doivent être prises pour préserver les ressources et le patrimoine naturel de nos enfants. Il semblerait que pour cela il soit essentiel de prévenir la «surconsommation» des ressources actuelles. Ce qui semble impossible avec l’explosion démographique constante entrainant une croissance de la consommation des ressources rares sur la planète.

La croissance démographique est-elle dangereuse?

On dit souvent que la croissance démographique entraînera inévitablement l'épuisement des ressources naturelles, la destruction de l'environnement et même une famine de masse. Au mois de février dernier, une étude très controversée de la revue Nature Sustainability insistait sur le fait que «l'humanité est confrontée au défi de parvenir à une qualité de vie élevée pour plus de 7 milliards de personnes sans déstabiliser les processus planétaires critiques». Un air de déjà vu ?

Sept milliards d'humains ? pas de panique !

Le chiffre de sept milliards d'habitants n'a pas de quoi impressionner, quand on sait que la population mondiale a été multipliée par plus de cinq depuis 1850. Les théories malthusiennes ont toujours eu beaucoup de succès, mais ont été constamment démenties par les faits.

Critique de la critique du mythe de la surpopulation

Le 22 septembre 2010 - Suite à la publication de la traduction d’un article de Ndaba Obadias intitulée « Afrique : abolir le mythe de la surpopulation », nous accueillons aujourd’hui une critique, envoyée par l’association Démographie Responsable, qui a pris soin de détailler son propos.

Afrique : Abolir le mythe de la surpopulation

Ndaba Obadias – Le 6 septembre 2010. La politique de développement en Afrique suppose que « moins de population signifie davantage de développement ». Cette idée est née en Occident et a été répétée