USA

L'Islam et l'Occident : le mythe du "péril vert"

Leon Hadar le 24 novembre 2008 - Les attaques du 11 septembre 2001 et la « guerre contre la terreur » qui a suivi ont fourni une opportunité à l’establishment américain de la politique extérieure, qui souffrait du Syndrome de l’Absence d’Ennemi depuis la fin de la guerre froide, de se trouver un nouvel ogre.

Obama et Detroit

Emmanuel Martin, le 19 novembre 2008 - Barack Obama a déclaré ne pas vouloir signer un chèque en blanc aux producteurs automobiles de Detroit (Chrysler, Ford et General Motors) - proches de la faillite. Comme beaucoup, il semble très préoccupé par le dilemme d’un sauvetage qui pourrait tourner au fiasco.

Afghanistan : une guerre peut en cacher une autre

Ted Galen Carpenter, le 10 novembre 2008 - En Afghanistan, les Etats-Unis (et leurs alliés) ont mené en réalité deux guerres. D’abord une campagne contre-insurrectionnelle contre les Talibans et Al-Qaïda. Ensuite une guerre pour éradiquer le commerce de l’opium.

Une tempête prévisible

Steve Hanke - le 27 octobre 2008. Dans une chronique d’avril 2007 dans Forbes Magazine, j’avertissais que les Etats-Unis étaient englués dans un cycle dangereux d’expansion-récession qui avait commencé avec le crédit bon marché et qui finirait avec l’écroulement des prix immobiliers et des cours des actions. Lorsque la récession est arrivée, elle s’est avérée pire que ce que j’avais prévu. Et maintenant ? Pour trouver un havre sûr au milieu de cette tempête, nous devons ignorer pour un moment les éditoriaux paniqués des divers médias et comprendre comment nous avons pu arriver dans des eaux si turbulentes.

Réglementations et crises

Johan Norberg - le 17 octobre 2008. Comme c’est généralement le cas après une crise financière, des voix s’élèvent pour appeler à plus de contrôles et à de nouvelles réglementations pour empêcher que cette situation ne se reproduise. Mais, dans la mesure où chaque crise a déjà mené à produire des milliers de pages de nouvelles réglementations, comment se fait-il que cette réglementation ne parvienne pas à prévenir de nouvelles crises ?