Liberté économique

Maroc : l’Etat est responsable de la crise de l’immobilier

C’est la cinquième année consécutive que le secteur immobilier est en crise, laquelle pénalise à la fois les citoyens et les promoteurs. En ce sens que, d’un côté, on trouve une offre invendable, et d’autre part, une demande insatisfaite. La faute à un prix élevé, mais qui en est responsable ?

Bénin : Les déguerpis des espaces publics sombrent dans l’oubli

A l’instar de plusieurs pays africains, le Bénin a lancé une opération de déguerpissement qui est rentrée dans sa phase active depuis le 4 janvier. Ces opérations sont justifiées, par le pouvoir central, au nom de la récupération du domaine public, de l'aménagement urbain et surtout la lutte contre l'informel. Si les objectifs de cette opération peuvent sembler justifiés, au vu de l’anarchie qui règne, il faudrait comprendre comment en est-on arrive ?

Les dépenses des Nigérians encadrées par la loi

Les récentes politiques entreprises par le gouvernement fédéral du Nigéria nous amènent à nous demander si nous vivons dans une société saine et démocratique ou sous le contrôle de certains dirigeants autocratiques et intolérants ?

Maroc : quand les lentilles cessent d’être le plat des « pauvres »

Alors que le prix des lentilles a quasiment triplé ces derniers temps, le gouvernement tente d’absorber le mécontentement populaire en mettant cette hausse sur le compte de l’augmentation des cours sur le marché mondial, et le recul de la production nationale de 66% en raison de la sécheresse. Mais, peut-on se contenter de telles explications ?

Secteur informel au Maroc : arrêtons la chasse aux sorcières !

La dernière enquête du HCP (Haut Commissariat au Plan), publiée ce mois d’octobre, sur le secteur informel, a de nouveau confirmé, si besoin est, qu’avec près de 1,7 million d’unités de production hors agriculture, l’économie marocaine n’est pas prête de se moderniser. La faute à qui ? Au vilain petit canard de l’informel, répéteront en chœur les autorités publiques!