Pillage de l’Afrique : les multinationales seules responsables ?