Gouvernance

Afrique du Sud : Stop au renflouement des entreprises publiques défaillantes !

Le dicton humoristique: « La folie, c’est de faire toujours la même chose et s'attendre à un résultat différent. », est souvent attribué à Albert Einstein, mais ce n’est pas lui qui l’a dit. Ce n’est pas non plus la définition de la folie, mais elle décrit un trait que nous pourrions appeler fou. Nous avons tendance à répéter les erreurs du passé en espérant que cette fois-ci nos «bonnes intentions» suffiront à changer les résultats.

L’ambiguïté du serment confessionnel au Tchad

Depuis le limogeage de Mme Djibergui Amane Rosine, Ministre de l’Aviation Civile, suite à son refus de jurer au nom de Dieu puisque contraire à sa foi chrétienne, le serment confessionnel soulève de vifs débats quant à sa raison d’être. Dernièrement, la Conférence Episcopale et certains leaders politiques ont simplement demandé son abrogation le jugeant inconstitutionnel et discriminatoire. Alors pourquoi faut-il dans un Tchad laïc abroger ou du moins amender le serment confessionnel ?

Développement de l’Afrique : 5 erreurs à éviter

La promesse d'investissements de 5,1 milliards de dollars de la Première ministre britannique Theresa May, suivie de celle du président chinois Xi Jinping de 60 milliards de dollars de prêts et d'aide, témoignent de l’intérêt porté à l'Afrique. Cependant, la manière d’aider l’Afrique est mal comprise par l’Occident. L’approche de développement à adopter, ainsi les politiques à mettre en œuvre, sont des points sur lesquels les dirigeants africains et leurs partenaires se sont trompés depuis des années. Comment?

Tchad : les raisons du fiasco de la politique agricole

Selon le Cadre harmonisé d’identification des zones à risque et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest, plus de 4 millions de personnes sont menacées par l’insécurité alimentaire au Tchad, dans la zone sahélienne. Une fois de plus c’est l’Union Européenne, qui alertée, débloque plus de 40 millions d’euros pour secourir les nécessiteux parmi lesquels plus d’un million d’enfants.

Guinée : naufrage du système éducatif

Avec 26,04 %, le taux de réussite au baccalauréat 2018 crée l’émoi et la polémique en Guinée. Une situation confirmée par le classement peu reluisant sur l’indice de compétitivité globale 2018, respectivement 133ème et 122ème sur 137 pour l’enseignement primaire et l’enseignement supérieur. Qu’est-ce qui mine le système éducatif guinéen ?