Afrique du Sud

Des chèques éducation pour émanciper les pauvres

Enfants dans une classe-chèque-éducations pour émenciper les pauvres

Selon le Rapport sur la compétitivité mondiale, publié par le Forum économique mondial 2016-2017, le système d'enseignement primaire sud-africain est en souffrance avec une 126ème place sur 138 pays. Pourtant, les dépenses publiques en faveur de l'éducation continuent d’augmenter (6,8% prévue pour les exercices 2018/20).  Comment expliquer cette situation ?

Afrique du Sud : Comment lutter contre la pénurie de médecins ?

Le programme de coopération entre l’Afrique du Sud et Cuba, pour la formation des médecins a été un échec catastrophique. Pourtant le gouvernement sud-africain continue d'envoyer des étudiants en médecine à Cuba et de les placer ensuite dans des hôpitaux sud-africains. Il est peut-être temps de s’inspire du Brésil qui a dénoncé son programme de formation médicale avec Cuba.

Contrôle des changes en Afrique du Sud : suivre le conseil de Mandela

L'Afrique du Sud doit apprendre de l'expérience du Zimbabwe. Au cours de la période 2009-2013 où le MDC de Morgan Tsvangirai dirigeait le ministère des finances, le Zimbabwe a levé tous les contrôles sur les devises et les prix. Les résultats ont été spectaculaires: la croissance économique s’est élevée à 8% en moyenne par an pendant cinq ans, et le taux d’inflation a reculé pour atteindre le taux de 7%.

Afrique du Sud : Stop au renflouement des entreprises publiques défaillantes !

Le dicton humoristique: « La folie, c’est de faire toujours la même chose et s'attendre à un résultat différent. », est souvent attribué à Albert Einstein, mais ce n’est pas lui qui l’a dit. Ce n’est pas non plus la définition de la folie, mais elle décrit un trait que nous pourrions appeler fou. Nous avons tendance à répéter les erreurs du passé en espérant que cette fois-ci nos «bonnes intentions» suffiront à changer les résultats.

Contrôle des prix du fuel en Afrique du sud : un désastre annoncé!

Le ministère de l'Énergie a déclaré qu’il envisageait de fixer un prix maximal admissible pour le carburant sans plomb 93 comme mesure d'allégement au profit des Sud-Africains étouffés par les hausses incessantes du prix de l'essence au cours des derniers mois. Si l’intention semble louable en apparence, un avertissement s’impose : les contrôles des prix entraînent systématiquement des conséquences inattendues bien pires que les problèmes qu’ils sont censés résoudre au départ.